IMG_Manchette_paysage

Quel est le plus beau paysage à protéger à Magog?

Dans un contexte d’aménagement du territoire, il faut penser à préserver certains paysages de façon prioritaire.

Une vue magnifique sur un paysage naturel ou urbain, un panorama à couper le souffle… Ces attraits propres à Magog vous tiennent à cœur? Décrivez-nous cet endroit et dites-nous :

  •  Comment peut-on protéger et mettre en valeur cette vue exceptionnelle?

Faites-nous part de vos idées! Vous avez jusqu’au 8 juin pour vous prononcer.

Nous voulons voir vos photos!

Montrez-nous votre plus belle photo d’un paysage qui vous a subjugué à l’adresse courriel suivante : communications@ville.magog.qc.ca. Vos photos pourraient être utilisées à des fins de promotion par la Ville.

Vous devez y indiquer vos coordonnées et où cette photo a été prise.

IMG_1433 (Custom)Antoine_principalDSC_4961

15 réponses
  1. Brigitte Blais says:

    À la présente question, je réponds évidemment le Lac !

    Mais il ne serait pas bête d’accorder une importance au « paysage » des rues commerciales, afin qu’il y ait une certaine harmonie entre les éléments bâtis. Éviter la disparité ou le « free for all ».

    J’en profite pour ajouter ma réponse à la question de la semaine dernière : je verrais un kiosque (style gazébo) à quelques endroits stratégiques comme sur le terrain du Savon des Cantons, de l’autre côté du lac pour la population qui habite ce coin, ainsi qu’à côté du skate parc (à côté de l’hôtel) face à la piste cyclable. Puis un autre à l’aréna.

    Merci !
    Brigitte Blais

  2. Luc P. says:

    Bonjour,
    Je vous invite à aller voir les paysages suivants:

    1. Sur le pont, près de du bureau de poste, derrière l’Hopital, sur la rue St-Patrice-Est, en direction du Lac, Vue imprenable sur la rivière…. WOW et WOW
    2. Sur le Ch Roy, près de l’intersection Couture, là ou les propriétaires de la ferme ont gracieusement fourni un belvédère aux cyclistes, Vue sur le Lac, le village, le clocher de l’Église… WOW !

    Hé oui, le lac mériterait un A+, comme paysage,
    s’il était classé réserve d’eau potable, puisque quand j’y pose mon regard, la beauté du paysage me laisse un arrière gout de  »Mon lac n »est pas assez protégé » !

    Merci

  3. Gaetan Morin says:

    Moi, je mettrais comme plus beau site…le Mont-Brun près de la 55 et du barrage. Cela donne une superbe vue avec ses couleurs du gris au brun de la montagne du village de Sainte-Catherine-de Hatley et de la rivière Magog.

    Merci

  4. Patricia Bérubé says:

    Le paysage est à couper le souffle à la croisée du chemin Couture et du chemin Roy.
    Peu importe la saison ou le moment du jour, c’est beau!
    Les prairies autour, le Lac Memphrémagog d’un côté et le Mont Orford de l’autre!
    Voilà toute la beauté de Magog, à 360 degrés!

  5. Michel Rodrigue Poulin says:

    Il est difficile à s’en tenir à une seule réponse ! Il aurait fallu poser la question au pluriel !

    Je crois que tout le monde s’entend pour dire que le lac et le Mont-Orford sont des éléments significatif du paysage magogois. Je suis bien d’accord la piste cyclable qui longe le chemin Roy offre un panorama exceptionnelle sur la ville, le marais, le lac et la montagne. Le paysage sur le chemin Roy doit absolument être préserver. Le marais est également un de mes endroits préféré.

    Au niveau architectural l’église St-Patrice et la nouvelle bibliothèque sont des points de repère dans le paysage. L’architecture au centre-Ville, dans le secteur de la rue des Pins et dans le quartier des tisserands doit être préservé.

    Selon moi deux éléments significatifs du paysages ne sont pas suffisament mis en valeur. Il y a d’abord la rivière Magog. La vue que l’on a du Centre-ville à partir de l’autre côté de la rivière et l’une de mes préférés à Magog. Il faudrait permettre aux Magogois d’accèder à leur rivière. L’autre élément et au niveau patrimoniale, c’est la maison Merry. Il faut lui trouver un usage. Pourquoi pas comme proposé par une concitoyenne dans le sujet précédent et y établir le marché ou bien encore faire une maison des jeunes. Ou encore y établir un centre d’information touristique combiné à une galerie pour artistes locaux. Ou encore un petit musée sur Magog et sa région. Il faudrait bien sur enlever la petite cloture et débrousailler un peu le terrain pour nous permettre de voir la maison à partir de la rue.

    • Michel Rodrigue Poulin says:

      Pour ce qui est de la rivière Magog, je crois qu’il serait possible d’amenager une petit parc ou un sentier juste derrière le centre-ville où il y a présentement un stationnement en terre. Une partie du terrain pourrait être aménager en plus beau stationnement et l’autre en petit parc longeant la voie ferré. Bien sur il y a la voie ferré qui passe à cet endroit, mais il est peut-être possible de faire un parc longeant la voie ferré un peu comme c’est le cas dans le vieux port de Montréal. Il suffirait juste d’établir une zone tampon suffisament large entre la voie ferré et un eventuel sentier/parc.

      Un parc pourrait être aménager de l’autre coté de la rivière (Rue de l’archvêque, stationnement municipal dérrière le centre de curling) , sauf qu’alors ce serait les hangars pour bateaux qui poseraient problème.

  6. Francine Prince says:

    Sauvons la beauté de l’entrée de la Ville par le lac : que la ville achète le terrain vacant (l’îlot SAQ) situé entre la rue Principale Ouest et la rue Milette, et en fasse un beau Parc. Le majestueux lac est juste en face ainsi que les marais tout près. Pensons aux résidents du coin et aux visiteurs.

    Merci!

    • Guy Désilets says:

      Tout à fait d’accord ! Un tel parc ferait écho au parc des Braves du centre-ville tout en permettant d’ouvrir un espace nature presque immédiatement adossée au parc linéaire du lac, assez coincé entre la rue Principale, la voie ferrée et le lac, à cet endroit, et pourtant très fréquenté par nos dizaines de milliers de résidents,tes et visiteurs. Les magogois,ses des années ’30 ont eu la sagesse – et la générosité – de nous léguer le parc des Braves et la pointe Merry, pourquoi pas à notre tour laisser à nos enfants et aux générations futures ce magnifique cadeau d’un espace vert à ce bout de la rue Principale ? La vue sur le lac et sur le mont Orford y est magnifique !

  7. David Bourque says:

    La vue sur la rivière en arrivant sur la rue Merry, en passant devant la belle église St-Patrice, les gros arbres matures, le pont, les fleurs, etc… puis en arrivant sur le coin de rue Principale/Merry c’est de voir le côté urbain de la ville d’un côté et le côté nature de l’autre côté avec la monatgne du Mont Orford, le lac et le marrais.

    Ce sont tous les éléments de la nature comme le marrais, les bords de lac (les plages), les parcs et les arbres, mélangés avec une belle petite ville tout en harmonie avec la nature.

    La plus belle vue c’est certainement la nouvelle statue du montre Memphré qui l’a ! C’est très beau et justement, il ne faut pas trop mettre d’obstacle visuel à cet endroit pour laisser ce point de vue ouvert à tous les tourismes qui circulent dans la ville.

    David Bourque

  8. André Saulnier says:

    Bonjour,

    Un bel élément du centre ville demeure le parc des Braves. Très fréquenter par les résidents, il est un lieu de repos, de rencontre auprès des résidents, source de recueillement à la mémoire des anciens combattants, Il pourrait servir d’espace musical pour les étudiants du centre d’art Orford, Toutefois, le mobilier urbain aurait besoin d’être rafraîchit, et installer un belle fontaine serait un bel havre de paix et permettrait du même coup lui donner une valeur humaine. Si on y regarde de plus près, sur la grande fresque accroché au mur extérieur de la caisse populaire Memphrémagog nous apercevons les parc des Braves avec les citoyens et une petite fontaine…mais dans l’espace physique où se trouve la fontaine?
    Merci
    André Saulnier

    • Michel Tremblay says:

      Bonne idée pour le fontaine, et surtout enlever ces affreux et inconfortables bancs, imitation « `chair lift« .

  9. R.Mongeau says:

    Le paysage le plus accrocheur est celui utilisé dans une publicité en 2013 où l’on voit un couple joyeux marchant sandales à la main, et en arrière plan le mont Owl’s Head entre les mâts de bateaux. On pouvait y lire: « Pas besoin d’aller au bout du monde pour décrocher ». Décrocher dans le calme et devant un lac pas encore trop dégradé qui fournit notre eau potable et où l’on peut se baigner (c’est variable). Il y a nos pollutions à gérer et celles des autres (par exemple le dépotoir Coventry à Newport). La plus grande menace psychologique, physique et chimique est celle du train transportant des produits dangereux qui viennent d’ailleurs et vont ailleurs. Même sans explosion, le déversement d’un seul wagon anéantirait ce site d’une façon quasi permanente. Sa présence est incompatible avec le plus beau site pour décrocher au Québec, excluant les régions où l’eau est froide. Encourageons notre mairesse dans ce combat titanesque mais combien noble !

  10. Denis Lacasse says:

    Le plus beau paysage de Magog, c’est l’ensemble formé par la chaine de montagnes, les lacs, les rivières, le marais. C’est cet ensemble qui caractérise notre région. Les points de vue où l’on peut admirer ces paysages sont nombreux(Rue Merry nord, chemin Roy, chemin des Pères, de Hatley près de l’accès à la rivière pour y voir le clocher de l’église Saint-Patrice avec, en arrière plan le mont Orford, etc… Aurons-nous la sagesse et la vision d’assurer le plus grand nombre d’accès possible à cet ensemble?

  11. Kathy Dupuis says:

    Selon moi ce qui forme le plus beau paysage d’une magnifique petite ville comme Magog est constitué de différents facteurs tous aussi importants les uns que les autres.
    Aucun paysage aussi majestueux soit t’il ne saurait nous faire vibrer autant que celui qui aura eu la chance d’être enlacé par un lieu, une ville qui aura su préserver son âme et son cachet patrimoniale. qui aura pris soin de ne pas trop urbanisé, surcharger au détriment des percées, des alvéoles, des points fuyants nous donnant des vues simples mais chaleureuses sur les vestiges architecturaux de Magog et de sa vie sociale et communautaire…
    En ce sens merci à l’existence de la petite maison bleue voisine d’en face de Remax qui continue à étendre son linge sur la corde. Merci au parc des braves qui accueillent les gens de la place en mémoire du passé des anciens combattants, merci au stationnement de Boréalis qui offre une percée surprise sur le lac, merci au terrain vacant au bout de la rue Sherbrooke qui offre une fenêtre sur la rivière et sur les vieux garages à bateau, et merci à cet îlot vacant terrain voisin de la SAQ qui donne une percée sur la rue John et sur le pignon de l’église…( À la mémoire de nos anciens ouvriers de la coop, auront-nous la sagesse de conserver cet espace ouvert, pourquoi pas en faire un lieu d’information touristique, un parc d’enfant avec fontaine, agora pour des prestations du cirque des étoiles comme anciennement au parc des braves, location de bicyclette, de patin à roue alignée etc…. )

    Aussi je verrais, comme préservation d’espace vert, au bout de la rue Sherbrooke des plates formes en palier avec bancs et une descente à la rivière donnant sur un sentier pédestre en direction du quartier des tisserands et en direction d’un pont éventuel qui traverserait rejoindre le sentier de l’autre côté de la rivière.

    De plus, L’église porte une noblesse architecturale, une histoire et un cachet pittoresque, pourrions nous lui offrir une place d’honneur une possibilité d’être vue sous tous ces angles… À la place de l’immeuble en face de Boréalis, pourquoi pas un stationnement public qui offrirait ainsi une grande percée visuelle sur l’Église et son bâtiment adjacent. Elle deviendrait alors la grande vedette à en couper le souffle à l’entrée du Centre ville. De plus, ce stationnement pourrait permettre un marché public sur l’îlot Tourigny et pourquoi pas une école d’hôtellerie où simplement des cours de cuisine ou de la popote communautaire dans la magnifique maison patrimoniale existante.

    Aussi je verrais, comme préservation d’espace vert, au bout de la rue Sherbrooke des plates formes en palier avec bancs et une descente à la rivière donnant sur un sentier pédestre en direction du quartier des tisserands et en direction d’un pont éventuel qui traverserait rejoindre le sentier de l’autre côté de la rivière.

    Pour ma part il y a beaucoup à investir autour du Centre ville alors que les environ du lac
    sont très bien aménagé. Bravo !!!
    En ce sens laissons la très petite île Charest respirer le grand air sauvage et investissons nous dans ce que nous pouvons préserver et réaménager comme espace vert autour du Centre ville.
    Je vous remercie de cette parole qui nous est offerte.
    Ayons ensemble la sagesse du Grand, le vrai !
    et, que les Moyens $ soient avec nous et avec notre bonne Esprit :-)
    Merci

  12. Anonyme says:

    Le chemin des Pères! Nous avons perdu la vue splendide qu’on avait jadis, trop de conifères qui obstruent la vue, il y a des normes pour la hauteur des maisons mais pas pour la hauteur des arbres dommage! Les gens font des clôtures de conifères. Même problème avec le Belvédère toujours sur le chemin des Pères on ne voit pas grand-chose! Quel dommage! Il faut absolument faire quelque chose croyez moi!!!!!

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Les commentaires sont fermés.